Administrer un VPS Classic – la mitigation

 

Rappel : j'héberge un site sur un VPS Classic 1 (10 Go d'espace disque / 1Go de RAM) de chez OVH tournant sous Release 3 (CentOS 6.6 – Webmin). Cette offre n'existe plus et a désormais été remplacée par l'offre VPS SSD à 2,99 €/mois.

J'avais constaté que, contrairement au précédent serveur (un vrai dédié, lui), qui était d'une stabilité à toute épreuve, mon VPS rebootait très régulièrement. Tous les mois d'abord, puis tous les 15 jours, voir même plus fréquemment ! Jusqu'au jour où il s'est carrément retrouvé dans les choux, MySQL et Webmin plantés, le reste à l'avenant…

J'ai donc contacté le service technique OVH qui m'a expliqué que je subissais de nombreuses attaques DDos, ce qui surchargeait le serveur, et qu'un moyen simple de m'en protéger était d'activer la mitigation permanente.

Le technicien m'avertit toutefois que cela peut entraîner un ralentissement du site

Direction l'espace client OVH > VPS > cliquer sur le nom du VPS pour le sélectionner.

Cliquer sur l'onglet IP dans le tableau du bas de l'écran d'accueil du détail du VPS.

Espace client OVH tableau resumé

 

Puis sur le bouton gris « Gérer mes IP » (à droite).

Espace client OVH tableau gérer mes IP

Cliquer sur la roue crantée dans le tableau à droite. S'il n'est pas déjà créé, choisir Créer firewall et l'activer.

Puis toujours dans ce même menu, choisir « mitigation : mode auto« .

Passage à la mitigation automatique permanente

Le résultat est très encourageant, puisque désormais mon serveur ne reboote plus que tous les 1 ou 2 mois, et je n'ai (quasiment plus) jamais de plantage.

Et cela ne ralentit pas du tout le site !

Karine SANCHE

Partager cet article