Test du disque dur SSD Crucial CT1000MX500

 

Afin de donner un coup de jeune à mon Dell Studio XPS 8100, j'ai décidé de réinstaller Windows sur un disque dur SSD ! Et il était grand temps, car tous mes disques étaient pleins !

Après un comparatif de modèles de SSD qui m'a finalement convaincue de prendre une plus grosse capacité, le disque a été commandé sur Amazon le vendredi, avec un cadre adaptateur pour montage dans une tour, reçu le mardi suivant. Première constatation : il est tellement léger que j'ai même cru qu'il n'était pas dans la boîte ! Quand on est habitué aux lourds disques durs à plateau, c'est une vraie révolution…

SSD signifie Solid State Drive. La gamme MX500 est considéré comme le haut de gamme chez Crucial. Doté d'une coque 2,5″ en aluminium pour mieux dissiper la chaleur, il s'appuie sur seconde génération de mémoire NAND 3D en TLC (Triple Level Cell). Le système RAIN, une exclusivité Crucial, est une technologie qui protège, via un bloc de parité, les données lorsqu'un bloc mémoire se montre défaillant. Et Crucial montrer qu'il a confiance dans ses produits : la garantie a été étendue à 5 ans.

IMPORTANT : le disque est livré non formaté.

L'acheter sur Amazon L'acheter sur CDiscount

Description

  • Vitesse de lecture/d'écriture séquentielle pouvant atteindre 560/510 Mo/s pour tout type de fichier. Vitesse de lecture/d'écriture aléatoire pouvant atteindre 95k/90k pour tout type de fichier
  • Vitesse améliorée grâce à la technologie NAND 3D de Micron
  • La fonctionnalité de protection contre les coupures de courant intégrée préserve tous vos travaux enregistrés en cas de coupure de courant inattendue
  • Le cryptage sur base matérielle AES 256-bit protège vos données des hackers et des pirates
  • Produit expédié dans un emballage Frustration-Free d'Amazon (peut différer de l'emballage représenté sur la brochure)
  • Dimensions du produit 10,3 x 0,71 x 7 cm
  • Connectivité Serial ATA

 

Déballage

Il n'est pas livré dans une boîte aux couleurs de la marque, mais dans un emballage blanc « déballer sans s'énerver » (j'adore le terme) porteur d'une étiquette résumant sommairement ses caractéristiques. On peut y lire que le disque dur a été assemblé au Mexique.

Emballage du disque dur

A l'intérieur, notre disque dur protégé par un étui en plastique transparent.

Disque dur dans son étui plastique

Le seul accessoire qui l'accompagne est un cadre, qui sert à le caler dans le cas d'un montage dans un laptop, quand il y a trop d'espace et qu'il risque de bouger. Je ne m'en servirai pas…

Disque SSD Crucial et son cadre

Plus encore que sa petite taille (j'ai déjà vu des disques durs 2,5 » dans ma vie), c'est surtout sa légèreté qui ne cesse de me surprendre.

Comparaison avec un disque dur 3''5 à plateaux

 

Sur chacun de ses côtés, deux trous permettant le vissage.

Côté du disque dur

A l'une des extrémités, les connecteurs pour l'alimentation et pour le câble SATA, tout ce qu'il y a de plus classique.

Connecteurs du disque dur

Au niveau de sa face inférieure, encore des trous de fixation, et une étiquette résumant les caractéristiques de manière un peu plus détaillée que l'emballage.

Face inférieure du disque dur

Montage externe et formatage

Je le glisse dans le boîtier externe StarTech.com. Ce boîtier étant conçu pour des disques durs 3,5 », notre SSD semble tout perdu ! Il est tellement léger qu'il tient bien en place, je n'ai rien à visser…

Disque dur SSD dans boîtier StarTecg.com

Une fois le boîtier connecté au PC et allumé, son démarrage est totalement silencieux puisque n'y a aucune pièce mécanique… et croyez-moi, c'est très déroutant. Et… il n'est pas détecté par Windows. Pas de panique ! C'est normal, il doit être au préalable initialisé via le Gestionnaire de disques de Windows.

Sous Windows 7, on y accède via un clic droit sur Ordinateur > Gérer > Gestion des disques.

Une fois celui-ci lancé, le gestionnaire nous accueille avec un message invitant à initialiser le disque.

Invitation à initialiser le disque SSD

Laisser sélectionné Secteur de Démarrage Principal et cliquer sur le bouton  OK.

Scroller jusqu'au disque en question. Faire un clic droit dans la zone « Non alloué », puis sélectionner dans le menu contextuel Nouveau Volume Simple

S'ouvre alors un assistant de création

Assistant de création de volume simple

Cet assistant nous permet de choisir la taille de la partition (eh oui, après formatage on a moins du tera octet promis !)

On nous demande ensuite de choisir la lettre qui sera attribuée au lecteur (la lettre L était proposée, mais j'en ai besoin pour un autre lecteur, j'ai donc choisi P. Bien sûr, votre configuration étant différente, adaptez selon votre cas, ce sera peut-être F ou G)

Et le formatage de la partition, avec choix du système de fichier. Sous Windows, c'est NTFS.

Après un récapitulatif, c'est parti pour un formatage qui… dure quelques secondes !

J'ai alors droit à deux boîtes de dialogues, dont la 2e me laisse un peu perplexe… on avait pourtant dit P ! Je l'ignore en cliquant sur Annuler…

Et voilà notre disque initialisé, prêt à être utilisé ! Sur le tera-octet promis, seuls 931,51 Go sont effectivement utilisables. C'est l'arnaque classique aux capacités de disque dur…

Je copie quelques données utiles (pilotes téléchargés sur le site Dell, fonds d'écran, favoris etc) car, contrairement à XP, l'installation de Windows 7 sur un disque dur n'entraîne pas le formatage de celui-ci. A ce stade, il est difficile de vraiment apprécier la rapidité du disque sur quand on copie des données à partir d'un disque dur classique, qui est forcément est le facteur limitant… on ne dépasse guère 22,8 Mo/s…

Montage interne

J'utilise le cadre adaptateur Inateck 2,5 » vers 3,5 » que j'ai commandé chez Amazon et qui prétend être adapté à toutes les tours de PC.

Montage du disque dur SSD dans le cadre Inateck

Sauf que ces abrutis n'ont pas prévu le cas où les disques durs étaient stockés de manière verticale !

Montage vertical du disque dur

Je perds une heure à y forer un trou… Pour ensuite m'apercevoir que, ce trou n'étant pas fileté, la vis n'y tiendra jamais ! Je vais donc devoir utiliser un écrou pour tenir chaque vis.

Ecrous pour les vis

Une vraie galère à visser à cause de l'espace relativement réduit laissé dans la tour…

Installation de Windows

Le disque dur a été formaté quand je l'ai monté en externe (voir paragraphe précédent). Je le retire du boîtier externe, je monte l'ancien disque dur à la place car il y aura forcément des choses à récupérer dessus, et c'est parti !

Création d'une clé d'installation de Windows 7

Mon instinct me soufflait que ça n'allait pas être une partie de plaisir. Je n'ai pas été déçue. En l'absence de DVD de Windows fourni par Dell (et comme Dell DataSafe freeze à chaque fois que j'essaie de créer des disques de récupération), je me retrouve obligée de ratisser le web à la recherche d'un iso de Windows 7 ultimate pour 64 bits.

Si vous avez la chance d'avoir le DVD de Windows livré avec votre PC (et si vous ne l'avez pas égaré), vous n'imaginez pas la chance que vous avez…

Après l'avoir enfin trouvé, je le grave sur DVD. Je lance l'installation, le système bloque sur une absence de pilotes pour le lecteur de DVD !

Erreur pilotes DVD manquants

Plan B : je crée une clé USB bootable à partir du fichier iso. Mais pas de chance, le logiciel de Microsoft Windows7 USB DVD Download Tool refuse l'iso en prétendant qu'il n'est pas valide. Pourtant, il y a bien des fichiers à l'intérieur !

Je tente avec WinToUsb de Hasleo. Pareil. Je télécharge un autre iso à partir du site TechBench. Cette fois-ci USB DVD Download Tool l'accepte.

Il faut être patient, le création de la clé bootable prend bien 5 bonnes minutes. Pas trop gourmand, le programme d'installation n'occupe que 3,13 Go de ma clé.

Ensuite, reboot et direction le BIOS pour expliquer au système qu'il faut qu'il boote sur la clé USB

Insertion de la clé dans un port USB de la machine et nouveau reboot…

Et là, installation sans souci. Et le premier boot fait vraiment la différence : 30 secondes contre plus de 5 minutes sur l'ancien disque dur, c'est bluffant ! Je vais enfin pouvoir éteindre le PC quand je ne m'en sers pas pendant plusieurs heures…

Comme Windows 7 existe déjà depuis un bon paquet d'années, toute installation s'accompagne d'une bonne centaine de mises à jour. Ensuite, il faut également réinstaller tous les logiciels et paramétrer Windows à mon goût.

Activation de Windows

Comme j'ai dû utiliser un Windows 7 non OEM (DVD non fourni par Dell, merci les gars, vraiment…), il me faut téléphoner à Microsoft pour activer sa copie, se taper la saisie de 54 chiffres au clavier du téléphone, et en recopier une bonne grosse litanie en retour…

Activation de Windows 7

Un souci de boot priority

Il y a eu toutefois quelques journées d'incertitude. Tous les matins, le PC bootait sur un écran noir avec seulement un curseur qui clignotait bêtement en haut à gauche. Pour ensuite booter correctement suite à un appui simultané sur Ctrl+Alt+Suppr, via le gestionnaire de démarrage Windows.

Pourtant, sur l'écran de RAID, on avait bien le SSD en premier et le le disque de données (le Western Digital de 372,6 Go) en deuxième.

Ecran de boot séquence disques dur RAID

En revanche, le système s'était paramétré tout seul pour booter d'abord à partir du disque dur des données. Forcément, il n'y trouvait aucun Windows, donc écran noir (tiens, ils ont fait une faute de frappe à « sequence » !).

BIOS hard disk boot sequence

Il m'a suffi de modifier l'ordre pour qu'enfin mon PC accepte de booter du premier coup !

Conclusion

Si vous voulez donner un coup de jeune à votre PC, et bénéficier d'un peu plus d'espace disque, n'hésitez pas, foncez ! Le changement est radical… J'ai par contre noté que le ventilateur de mon processeur se déclenchait beaucoup plus souvent qu'avant (et c'est flippant). Je suppose qu'autrefois, la vitesse du disque dur et la RAM étaient le facteur limitant. Désormais, le disque dur est ultra-rapide et j'ai également augmenté ma RAM à 12 Go. C'est donc le processeur qui est à la traîne !

Un conseil, comme pour toute réinstallation de Windows, planifiez bien tout (backups, liste de logiciels, clés de licence, favoris, captures d'écran…) et prévoyez plusieurs jours avant d'avoir à nouveau quelque chose de complètement fonctionnel.

Pour ce qui est de la durabilité… il va falloir attendre un peu : cela ne fait que quelques mois qu'il est dans ma tour.

Plutôt que de m'embêter à tout réinstaller, j'aurais certes pu tenter de faire un ghost de mon ancien système sur le nouveau disque dur. Mais mon installation de Windows datait de près de 8 ans (drôlement stable, le Windows 7!) et il y avait plein de petites choses qui n'allaient pas, notamment au niveau de mon pack Office (Excel qui refusait de se fermer pas, par exemple…). J'ai préféré repartir de quelque chose de propre.

L'acheter sur Amazon L'acheter sur CDiscount

 

Sources

Comment initialiser un SSD (Windows)

 

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»