Comment prolonger la vie d'une ampoule LED

 

VoilĂ  dĂ©jĂ  quelques annĂ©es que l'Union europĂ©enne a condamnĂ© les bonnes vieilles ampoules Ă  incandescence, rĂ©putĂ©es trop Ă©nergivores, au profit d'ampoules nouvelle gĂ©nĂ©ration. Aussi appelĂ©es ampoules Ă  LED, elles promettent jusqu'Ă  80 % d'Ă©nergie en moins : par exemple, une de ces ampoule va Ă©clairer aussi bien qu'une 40W mais ne consommera que 4.2W (on se demande alors pourquoi elles ont une Ă©tiquette Ă©nergie de E ou F, enfin bon…). Plus chères Ă  l'achat, ces ampoules ne mettent pas 3 plombes Ă  s'allumer, contrairement aux Ă©nervantes fluocompactes. Et elles sont supposĂ©es avoir une durĂ©e de vie beaucoup plus longue que les ampoules traditionnelles. En rĂ©alitĂ© ? Pas toujours, hĂ©las. Une belle arnaque encore, ce truc.

C'est ainsi que l'ampoule de ma lampe de chevet, changée il y a 4 ans à peine, et assez peu utilisée, a tiré sa révérence un beau matin (un petit « clac », puis elle a continué à éclairer, en clignotant vraiment très, très faiblement). Et avant d'en commander déjà une nouvelle chez Leroy Merlin, ManoMano ou Castorama j'avais vraiemnt envie d'essayer quelque chose pour la sauver.

Je me suis donc basée sur l'un de ces tutos vidéo pour essayer de prolonger la vie de cette petite ampoule.

Mais attention, ce n'est pas une vraie rĂ©paration, plutĂ´t un bricolage. Vous allez comprendre pourquoi…

La première étape va décider de la suite : toutes les ampoules ne sont pas conçues pour s'ouvrir facilement ! Par chance, ce modèle-ci, oui. Un petit quart de tour, et le globe en plastique translucide qui diffuse la lumière s'enlève sans aucune difficulté (mais parfois, il est collé, c'est plus chiant).

DĂ©montage de l'ampoule

Heu, ouvrir l'ampoule ?

Hé oui, on peut ! Le vide ou le gaz noble dans l'ampoule, le filament de tungstène qui grille au contact de l'oxygène etc, c'est terminé ! Si la forme de l'ampoule reproduit celle d'une ampoule classique, son fonctionnement est totalement différent. Une fois le globe retiré, on accède à une plaque circulaire sur laquelle sont montés en série des petits carrés jaunes, des LED SMD (surface-mounted device) modèle 2835 (nommées ainsi tout simplement parce qu'elles mesurent 2,8mm × 3,5mm).

Dons notre cas, il y en a 10. Et l'une d'entre elles a un petit point noir au centre. C'est notre LED dĂ©fectueuse (dĂ©solĂ©e, la photo est un peu floue). Elle empĂŞche le courant de passer…

Intérieur de l'ampoule et ses LED

Pour la suite, il nous faut une petite pince coupante, un fer Ă  souder (et de la soudure). La manipulation est très simple : elle consiste Ă  retirer la partie supĂ©rieure de la LED dĂ©fectueuse, qui ne se fait pas prier pour s'en aller…

Retrait de la LED défectueuse

Et la remplacer par un point de soudure que l'on dépose entre ses 2 contacts restés en place. Un comparse vous tient l'ampoule (ou vous pouvez la caler dans un rouleau de scotch électricien)

LED remplacée

C'est tout ? C'est tout !

On teste. L'ampoule s'allume. On remonte le globe. On teste Ă  nouveau. L'ampoule s'allume… puis s'Ă©teint ! Nouvelle ouverture du globe, la diode voisine arbore dĂ©sormais un point noir (en revoyant de près mes photos, ce point commençait dĂ©jĂ  Ă  se former avant que l'on ponte la première LED). On l'enlève Ă  son tour, on remplace par un point de soudure. Ouf, ça fonctionne !

Conclusion

C'est simple, c'est efficace… Mais pas idĂ©al. A chaque LED que l'on supprime, on supprime Ă©galement la rĂ©sistance qu'elle reprĂ©sente (on perd un peu en luminositĂ© Ă©galement). Les autres LED risquent Ă©galement de voir leur vie raccourcie. Bref, c'est du dĂ©pannage temporaire.

L'idĂ©al serait bien sĂ»r de remplacer la LED par une autre (ou par une rĂ©sistance). OĂą trouver ces LED ? Soit en les rĂ©cupĂ©rant sur une autre ampoule (il vaut mieux ĂŞtre bien Ă©quipĂ©, et pouvoir accĂ©der Ă  la face infĂ©rieure de la plaque portant les LED, ce qui n'Ă©tait pas mon cas). Soit en les achetant. Bon courage, ces LED sont assez rares, Ă  part peut-ĂŞtre chez AliExpress (par lot de 100), en plus on ne connaĂ®t pas leur voltage…

Bref, encore une fois, on s'est fait avoir par des fabricants sans scrupules qui profitent de l'écologie pour nous refourguer leur camelote onéreuse, moyennement recyclable et qui ne tient pas ses promesses de durabilité.

Karine SANCHE

Partager cet article