Flasher le Samsung Galaxy S wifi 4.0 avec Heimdall

 

Un peu découragée par mes multiples tentatives de flash avec Odin aboutissant invariablement au softbrick du bidule, mais ne voulant pas m'avouer vaincue pour autant, je décide d'essayer avec son concurrent Heimdall (toujours dans la mythologie nordique, c'est le nom du dieu gardien du pont Bifröst).

Heimdall existe pour Windows, Mac et Linux et se télécharge sur son site officiel.

Je me suis basée sur ce tutorial pour les instructions et les fichiers à utiliser.

Installation

La version que j'ai récupérée est la version Suite 1.40. Pas d'installation nécessaire, il suffit de dézipper et de lancer heimdall-frontend.exe.

heimdall-frontend

Connecter l'appareil en mode download. Petite gymnastique des doigts : tout en maintenant appuyés le bouton volume vers le bas et le bouton Home, appuyer sur power.

samsung-galaxy-mode-download

Si c'est le premier lancement, aller dans le répertoire /drivers du répertoire de Heimdall, lancer zadig.exe

zadig-vide

Aller dans Options > List all devices

Si l'appareil n'est pas connecté, il ne sera pas listé.

Dans mon cas, comme j'avais précédemment utilisé un utilitaire pour dé-bricker mon Samsung, les drivers étaient déjà en place. Je les ai néanmoins réinstallés, on n'est jamais trop prudent…

zadig-driver

 

Préparation du flash

L'appareil est donc branché en mode download.

Je vais sous l'onglet Utilities, je clique Detect, Dans le cadre Output « device detected » s'affiche.

heimdall-frontend-onglet-utilities

Retour sur l'onglet Flash, j'ai dézippé YPG1IntlRestoreHeimdall.tar.gz et chargé individuellement chaque fichier

contenu-ypg1-intl-restore-heimdall

Mais apparemment j'aurais tout aussi bien charger le tar.gz sous l'onglet Load Package

heimdall-frintend-onglet-load-package

Donc, je charge mes fichiers, bien dans l'ordre recommandé par le tuto.

D'abord le fichier .pit (celui dans le package) dans le champ PIT

Puis pour chaque fichier partitions, je clique sur Add, puis je choisis dans le déroulant Partition Name le nom correspondant au fichier que je veux ajouter, et sur Browse dans le champ file du bas.

IBL+PBL : boot.bin
SBL : sbl.bin
PARAM : param.lfs
CACHE : cache.rfs
DBDATAFS : dbdata.rfs
FACTORYFS : factoryfs.rfs
KERNEL : zImage

Heimdall est sympa, il suggère le nom du fichier que je dois chercher.

heimdall-frontend-onglet-flash

Et je coche la case répartition.

 

Flash

Je clique sur Start

heimdall-frontend-onglet-flash

heimdall-frontend-onglet-flash2

Je m'attends à tout moment à voir planter le flash, mais non, tout va bien.

heimdall-frontend-onglet-flash3

heimdall-frontend-onglet-flash4

Et là, je jette un oeil sur l'écran du Samsung et je vois… une barre de progression ! Première fois que je la vois…

samsung-galaxy-mode-download-barre-progression

Côté Heimdall, ça continue gentiment

heimdall-frontend-onglet-flash5

heimdall-frontend-onglet-flash6

La procédure de flash aura duré moins de 5 min

Le Samsung redémarre en mode recovery et me lance une bordée de message d'erreurs (« can't mount cache »), il paraît que c'est normal…

samsung-galaxy-failed-to-mount-cache

Je ne me démonte pas, je choisis wipe data (ce qui a pour effet d'effacer toutes les données personnelles, penser à sauvegarder avant, hein) et je valide.

samsung-galaxy-failed-to-mount-cache2

L'appareil redémarre en mode recovery, je choisis Reboot.

L'appareil redémarre encore une fois, logo Samsung. Succès ! Par défaut, il est en anglais. Je règle la locale sur Français.

Mais… ces fichues lignes et plantages sont toujours là !

Karine SANCHE

Partager cet article