Affiliation, piège à cons ?

 

Derrière ce titre un tantinet provocateur et légèrement grossier, s'exprime un gros ras-le-bol. Voilà des années (depuis 2003 plus précisément) que je tente de rentabiliser mes nombreux sites internet à thématique musicale. Et une des pistes les plus connues pour générer des sous, c'est l'affiliation.

Le principe

Si un visiteur de mon site passe par le lien d'affiliation placé sur ce dit site, et qu'il effectue un achat sur la boutique partenaire vers laquelle pointait le lien, je touche un pourcentage de commission sur la transaction. Quand j'atteins un certain montant de commissions cumulées, le partenaire me verse les commissions.

La première arnaque, c'est qu'il faut atteindre le montant plancher. En général il est 20 ou 50 euros. 75 € pour Effiliation… S'il n'y a que très peut d'achats générés, on ne verra jamais ses commissions arriver. Parfois même, la régie se permet de prélever un montant correspondant à des soit-disant frais de facturation.

La 2e, c'est que si le partenaire est domicilié hors de la zone euros, il paie dans sa monnaie (dollars, livres), et les frais de change sont à notre charge.

A chaque fois, ce sont des heures perdues à remplir des formulaire d'inscription, lire des conditions générales, découvrir des outils de linking plus ou moins bien fichus, et placer stratégiquement les liens sur les sites (sans aucun conseil ni aide). Et autant de mots de passe à mémoriser.

Ah, si au moins il n'y avait qu'une plateforme d'affiliation unique pour tous ces partenaires !

Et si les visiteurs de mes sites consentaient à jouer le jeu et achetaient un petit truc de temps à autre, ce serait bien, aussi…

Amazon

Ce sont les premiers chez qui je me suis inscrite. Le premier souci avec eux, c'est que pour chaque pays, c'est un compte affilié Amazon différent. Impossible de cumuler les commissions réalisées grâce à Amazon.de avec celles avec Amazon.fr et d'Amazon.com.

2e souci : les conditions générales du programme d'affiliation interdisent « toutes commandes de Produits pour votre usage personnel ou celui de vos amis, parents ou associés ». Ce qui en gros leur donne le droit d'annuler arbitrairement n'importe quelle commission. Et ils ne se gênent pas pour le faire !

Enfin, pour suivre ses gains, il faut aller sur leur interface affilié (là encore, une interface par pays, et elles sont uniquement disponibles dans la langue du pays). Pas de mail de rapport des gains, ni d'alerte en cas de commission touchée.

En 2016, Amazon semble avoir quelque peu restructuré son fichier clients. Le résultat ? Si on possède à la fois un compte affilié et un compte client, c'est le bordel. Dans le cas d'Amazon France, je me suis retrouvée avec un compte client vide… Heureusement, ils ont résolu le problème très rapidement : il y avait un doublon de compte client, ils ont réassocié le bon compte client avec le bon compte affilié, et hop.

Dans le cas d'Amazon Allemagne, en revanche, le contraire s'est probablement produit. Et je n'arrive plus à me connecter à mon compte affilié depuis 3 mois. C'est le bras de fer avec le service technique qui ne met aucune bonne volonté. Tout ce qu'ils ont trouvé, c'est de me conseiller de fermer mon compte affilié. Ce qui veut dire changer tous les liens affiliés à partir de tous les sites… Finalement, j'ai râlé sur Twitter. Et, miracle, le dossier a été transmis à Amazon France. Qui a résolu le problème en moins d'une journée !

Tradedoubler

Encore une belle arnaque. Pour s'affilier chez iTunes, on était obligé de créer un compte chez eux. Une commission sur une vente de MP3 représente seulement quelques centimes. Et les visiteurs de mon site n'achètent que très rarement les titres dont je fais la promotion. Donc, impossible d'atteindre le montant minimum de 50 € pour obtenir ses gains.

Leur interface est très sexy mais totalement imbouffable, pas du tout intuitive, et criblées de mots incompréhensibles pour le commun des mortels (quelle est la différence entre un clic et un lead, c'est quoi un EPC ?)

Et, quand iTunes décide de quitter Tradedoubler pour une autre plateforme d'affiliation, je me retrouve avec quelques euros, patiemment accumulés sur plusieurs années, irrémédiablement coincés, et que je ne verrai jamais arriver dans ma poche, en dépit de mes nombreux mails de réclamation.

Zanox

Derrière ce nom digne de l'industrie pharmaceutique, se cache la plateforme d'affiliation qui héberge la Fnac. Là encore, j'ai cumulé un montant insuffisant (2 euros je crois). Désormais, les conditions générales ont changé donc je ne cumule plus rien. Donc, là encore, je ne verrai jamais mon argent.

J'apprends que le programme Fnac chez Zanox fermera le 30 septembre 2015 et qu'ils vont migrer chez Affilinet… Entre-temps, Zanox a fait peau neuve et je ne retrouve aucune trace de mes deux euros !

En 2016, suite à son rachat par Affiliate Window, Zanox change de nom. Ce qui signifie pour ses affiliés des heures de travail à repasser sur tous les liens affiliés pour les mettre à jour. Parce qu'on n'a que ça à faire, bien sûr !

Juno

Juno est un portail de téléchargement musical légal. Pas de régie publicitaire, l'affiliation se fait directement chez eux. L'avantage, c'est qu'il n'y a pas d'intermédiaire. L'inconvénient, c'est que, compte tenu de la faible valeur des articles, et du faible volume de ventes généré… il faut des années pour atteindre le seuil de paiement ! Personnellement, je n'ai encore rien touché de leur part. Il faut dire que le minimum de paiement est de 50 £.

Par ailleurs, les gains sont cumulés en livres sterling. Donc, on se fait arnaquer sur les frais de change.

Quand finalement, au bout de 7 ans, j'atteins enfin le minimum de paiement, j'effectue ma demande de versement. Ne voyant rien venir au bout de 15 jours, et ne voyant aucune trace de ma demande précédente, je réitère. Toujours rien. Je les contacte. Aucune réponse. Au bout du 5e message sans réponse, je les contacte via Facebook. Et là, quelqu'un me répond enfin, et m'explique que Juno Download et Juno Records étant en train de se séparer, le programme d'affiliation va changer. Il a fallu envoyer de nombreux mails pour finalement obtenir mes 50 £ (moins les frais de change, évidemment)…

eBay

J'ai été affiliée chez eBay, puis mon compte a été clôturé pour gains insuffisants. Mais ils ont eu au moins l'élégance de me payer (30 centimes par ci, 50 centimes par là…).

Hipay

Ce n'est pas vraiment de l'affiliation. Plutôt un moyen de paiement que l'on peut proposer à ses visiteurs pour acheter une prestation premium. Je l'utilise dans le cadre de mes annuaires de référencement.

Là encore, il faut attendre de longues années avant d'attendre le seuil de 50 €. Quand j'y suis enfin parvenue, impossible de faire aboutir ma demande de reversement… il m'a fallu harceler le service technique (3 messages pour avoir une réponse !). Ensuite, j'ai patienté près d'un moins pour que la demande de reversement soit finalement honorée.

 

En conclusion ? Pour des sites comme les miens, l'affiliation est plus une perte de temps qu'autre chose. Il vaut mieux miser sur les bannières de pub Google adsense.

Partager

Flux RSS Envoyer le lien  un ami par mail
 
«
»