Rooter un Samsung Galaxy S2 GT-I9100G avec Kingroot

 

Avertissement : Kingroot est une application chinoise qui exploite une faille du smartphone pour le rooter. Il est d'ailleurs considéré comme un logiciel malveillant par Avast.

 

Depuis quelques temps, impossible de mettre à jour les applications sur mon Samsung Galaxy S2. Pourtant, ce n'est pas l'espace libre qui manque ! Sauf que Samsung a limité l'espace dévolu au système et aux applications à moins de 2 Go. Et quand je cherche à déplacer les applications vers la carte SD, j'ai systématiquement droit à un refus « impossible de déplacer l'application. Espace de stockage insuffisant »… Alors qu'il me reste 6 Go de disponibles !

La purge du logcat (Composer *#9900# sur le clavier, sélectionner « delete dumpstate/logcat ») m'a permis de gagner un peu de temps, mais tôt ou tard, je me retrouve confrontée au même problème. Surtout avec des applications poids lourd telles que Facebook, ICQ ou Twitter qui réclament des mises à jour quasiment quotidiennement !

Gestionnaire d'applications Android 4.1

Tout le monde est dans le même cas, et certaines manips nécessitent d'être root. Il va donc falloir rooter…

Notons que le Samsung Galaxy S2 existe dans deux versions différentes : GT i9100 et GT i9100G. La version i9100G, basée sur un SoC différent, était moins coûteuse à produire et considérée comme un peu moins performante…

Et apparemment les procédure de root diffèrent également.

Pas moyen de procéder comme pour mon Samsung Galaxy S Wifi 4.0. Tous les tutos que je trouve me paraissent incroyablement compliqués, et fort risqués.

Jusqu'au jour où je tombe sur ce tuto.

Je télécharge l'apk de Kingroot sur le forum indiqué dans le tuto (il n'est pas disponible sur Google Play store).

Je le copie sur mon Samsung et lance l'installation :

Kingroot Android application installée

Mention spéciale pour l'interface de l'application qui est vraiment très belle. Et désormais disponible dans une autre langue que le Chinois.

Au premier lancement, j'ai droit à quelques écrans de présentation.

Premier lancement application Kingroot

La procédure est relativement intuitive : je clique sur Try it, l'application vérifie que l'appareil n'est pas déjà rooté.

Kingroot Android écran pour vérifier que l'appareil n'est pas déjà rooté

Il ne reste plus qu'à cliquer sur Start root.

Kingroot Android résultat du test de root : négatif

Et c'est parti pour quelques minutes d'angoisse, accompagnées d'une jolie roue de progression en flat design…

Kingroot Android barre de progression procession root 16%  Kingroot Android barre de progression procession root 25%

Arrivé à 30%, tout s'accélère…

Kingroot Android barre de progression procession root 28%  Kingroot Android root réussi

Et voilà ! Ensuite, l'application nous propose de se débarrasser d'une dizaine d'applications chargées au démarrage qui ne feraient que nous bouffer de la batterie. Ce n'est pas une bonne idée (parmi ces applications, Kingroot propose carrément de désactiver l'antivirus ! Ce n'est pas très intelligent…).

Kingroot Android écrans applications consommatrices de batterie

Je laisse mon Samsung tranquille, le temps de commencer la rédaction de cet article. Et là, surprise, un quart d'heure plus tard, l'appareil reboote intempestivement. S'ensuite une mise à jour des applications Android. Un peu flippant quand on n'est pas prévenu…

Enfin, je vérifie que mon Samsung Galaxy est bien rooté en installant l'application Root Checker. C'est bon !

Vérification root smartphone Android avec Root Checker

 

Conclusion

Grâce à KingRoot, même un débutant complet peut rooter son smartphone sans avoir à perdre des heures à lire des tutos abscons et tenter des solutions hasardeuses à base de fichiers douteux et de logiciels rudimentaires type Heimdall ou Odin.

Le seul bémol est que cette application dit rester sur le téléphone, qu'elle se manifeste de temps à autres pour proposer de télécharger d'autres applications, et qu'elle est considérée comme un malware par Avast. Pour ceux qui s'en sentent le courage, Kingroot pourrait n'être qu'une première étape, permettant ensuite de passer la main à SuperSU.

Pour moi, le root n'était que la 1e étape. J'ai ensuite installé Titanium Backup et j'ai tenté de déplacer quelques applications parmi les plus volumineuses (Facebook, Twitter…) vers la carte SD (onglet Sauver/Restaurer > appui long sur l'application > Stockage > Déplacer vers carte SD). Cela a marché… sauf que les applications concernées ont plus ou moins cessé de fonctionner ! J'ai dû les supprimer et les réinstaller. Je vais donc devoir continuer à me contenter d'un Samsung Galaxy avec un nombre restreint d'application…

Karine SANCHE

Partager cet article