Test du Raspberry Pi 3B+, caster du contenu media à partir de son smartphone

 

Caster du contenu consiste à diffuser le contenu de l'écran de votre appareil Android (smartphone ou tablette) sur son téléviseur. Vous voyez ainsi exactement le même contenu, mais en plus grand. On peut utiliser un câble micro-usb/usb-c vers HDMI (pour les téléphones dotés de la fonctionnalités MHL, mais il y en a de moins en moins, ou les smartphones récents comportant un port USB Type C), une Chromecast… mais aussi son Raspberry Pi.

Mais bizarrement, les distributions Media Center telles que LibreElec, ne le permettent pas, ce qui est vraiment paradoxal ! Pour installer cette fonctionnalité et en bénéficier, il va vous falloir booter sous la distribution Raspian.

 

Paramétrage du Raspberry Pi

Mise à jour du système

Sous Linux, avant de se lancer dans des installations, il faut toujours s'assurer que son système est bien à jour

sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

Mise à jour du système apt-get update

Mise à jour du système apt-get

L'exécution de ces deux commandes prend un peu plus d'une minute.

Activation de SSH

Ensuite, si cela n'a pas déjà été fait, on active SSH. Aller dans Préférences > Configuration du Raspberry Pi et choisir l'onglet  Interfaces.

Cocher la case « activé » en face de SSH (2e ligne).

Activation du SSH sous Raspbian

Installation de OpenMax image viewer

Ensuite, c'est là que ça devient vraiment technique. On va récupérer le programme OpenMax image viewer à partir de son dépôt Git (git est normalement préinstallé sur Raspbian).

git clone https://github.com/HaarigerHarald/omxiv

OpenMax image viewer à lui tout seul ne suffit pas : il a également besoin de packages pour gérer les formats d'image JPG et PNG. Il s'appuie aussi sur OMXPlayer, qui (normalement) est préinstallé sur Raspbian.

sudo apt-get install libjpeg8-dev libpng12-dev

Récupération de OMXiv et des librairies jpg et png

Récupération et installation des librairies jpg et png

Là encore, cela prend 1 à 2 min maximum.

Une fois tous ces éléments récupérés, il faut d'abord les compiler (j'en vois déjà qui ouvrent de grands yeux) puis les installer.

Ne pas oublier de se placer d'abord dans le répertoire /omxiv !

cd omxiv
make ilclient

Compilation ilclient

make

Compilation d'OpenMax image viewer

Compilation d'OpenMax image viewer

 

sudo make install

 

Installation

Voilà, le travail est fait côté Raspberry Pi.

 

Paramétrage du smartphone

Installer l'application Raspicast. Au premier lancement, l'écran de paramétrage de la connexion SSH (oui, ce qu'on a activé tout à l'heure) est affiché. Vous allez saisir l'adresse IP interne que votre routeur a attribué à votre Raspberry Pi, le port (22 par défaut), le login et le mot de passe (par défaut respectivement pi et raspberry, sauf si vous l'avez changé comme on vous l'a conseillé lors de son installation). J'ai laissé décoché l'option « public key authentication ».

Configuration SSH de Raspicast

Si vous ne connaissez pas l'IP interne de votre Raspberry Pi (ou si celle-ci a changé), vous pouvez la trouver grâce à la commande

hostname -I

Affichage de l'IP sur le réseau local

On peut avoir la même info avec un ifconfig, mais c'est moins fouillis.

Si la connexion a échoué, Raspicast vous le fait savoir. Si elle a réussi, en revanche, il n'affichera aucun message de confirmation…

Vous pouvez désormais lancer la lecture des vidéos présentes sur votre smartphone.

Et, si le moteur de rechercher de l'extension Youtube de LibreElec vous semble vraiment trop inconfortable (il l'est, faut bien reconnaître), caster une vidéo à partir de l'appli Youtube de votre smartphone. Aller sur une vidéo, la mettre en pause, appuyer sur l'icône partage et choisir l'icône Cast (Raspicast) (si elle est en cours de lecture, vous n'aurez pas l'icône Raspicast).

Détail amusant : Raspbian peut très bien se mettre en veille en même temps sans que vous perdiez l'image. Ce n'est qu'à la fin de la vidéo que vous allez vous retrouver face à un écran noir. Ça fait un peu bizarre la 1e fois…

 

Je n'ai pas pu tester moi-même, n'étant pas client de ce genre de services, mais d'après ce que j'ai lu, il ne serait pas possible de caster des vidéos à partir d'applications permettant d'accéder à des contenus protégés tels que Netflix. Il vaut mieux essayer avec le navigateur Chromium du Raspberry Pi. Ce navigateur doit inclure le Widevine Content Decryption Module. Par ailleurs, il faudra tricher un peu grâce à l'extension User-Agent Switcher for Chrome afin de faire croire à Netflix qu'on est sous Chrome OS (vous retrouverez le lien vers le tuto complet dans les sources un peu plus bas).

 

Sources

Transformer votre Raspberry Pi en Chromecast (Supinfo)

How to use your Raspberry Pi as a Chromecast alternative

Raspberry Pi Chromecast Alternative using Raspicast

How to watch Netflix on the Raspberry Pi

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»