Test de l'Amazon Fire TV Stick 4K max – déballage

 

Comment transformer une antique TV (même pas équipée d'un tuner TNT) en smart TV ? Avec une clé / box TV / lecteur multimédia ! Après un essai infructueux avec mon Raspberry Pi et l'application Catch Up TV & More, j'étais partie sur l'Amazon Fire TV Stick Lite, tout à fait suffisante pour la résolution de la vénérable lucarne. Mais une vente flash plaçait la version 4K max à même pas 8 euros de plus… C'est donc ce modèle que j'ai finalement commandé.

Acheter sur Amazon

Caractéristiques et photos du fabricant

Amazon nous vante les mérites de ce modèle comme étant 40 % plus puissant que la version Lite. L'engin prend en charge le wifi 6, mais il est également compatible avec les routeurs Wi-Fi antérieurs (heureusement pour mon vieux modem-routeur). Il prend en charge Dolby Vision, HDR, HDR10+ et l'audio Dolby Atmos immersif (ce dont on risque de ne pas trop se rendre compte, compte tenu de la piètre qualité des hauts parleurs des téléviseurs que nous possédons).

Plus puissant ? Ça devrait, oui. La version 4K max possède 2 fois plus de RAM que le FireStick de base, c'est à dire… 2 Go. Il intègre un CPU quadricœur 1,8 GHz (au lieu de 1,7 GHz des ses petits frères), et processeur graphique, alias GPU, de 750 MHz (au lieu de 650 MHz).

Par ailleurs, le fabricant affirme que 50 % des plastiques utilisés pour la fabrication du Fire TV Stick (20% pour la télécommande) proviennent de plastiques recyclés post-consommation.

Amazon Fire TV Stick 4K Max

Contenu de la boîte Amazon FireStick

  • Poids : 48,4 g
  • Dimensions : 38 x 142 x 16 mm
  • Processeur : Quad-core 1.8GHz MT 8696
  • GPU : IMG GE8300, 750 MHz
  • Stockage : 8 Go
  • Wi-Fi : MT7921LS. Prise en charge des réseaux 802.11a/b/g/n/ac/ax
  • Bluetooth 5.0
  • OS : Fire
  • Ports : HDMI ARC, micro-USB (uniquement pour l'alimentation)
  • Formats audio : Dolby Atmos, son surround 7.1, stéréo 2 canaux et son HDMI pass-through jusqu'à 5.1
  • Formats vidéo : Dolby Vision, HDR 10, HDR10+, HLG, H.265, H.264, VP9, AV1. Audio : AAC-LC, AC3, eAC3 (Dolby Digital Plus), FLAC, MP3, PCM/Wave, Vorbis, Dolby Atmos (EC3_JOC).
  • Formats photo : JPEG, PNG, GIF, BMP
  • Résolution de sortie prise en charge : 2160p, 1080p et 720p jusqu'à 60 fps

Du fait de son format compact, le Fire TV Stick ne comporte pas de port ethernet, ni de port USB dédié au branchement d'une clé USB ou d'un disque dur externe.

Commande

J'ai profité d'une promo qui m'a permis de l'obtenir au prix du Fire TV Stick HD. Sympa ! Durant la commande, on me laissait la possibilité de lier l'appareil à mon compte Amazon. Mais comme je prévoyais de l'apporter à mes parents, j'ai décoché cette option.

Commande de l'Amazon Fire Stick 4K

Déballage

Commandée le 30 mai, le Fire TV Stick est arrivé le 2 juin, dans un emballage en carton aux dimensions assez adaptées au contenu.

 

Emballage d'expédition

 

La boîte elle-même est faite d'un carton au toucher satiné très agréable. La face avant présente le produit et sa télécommande sur un fond orange bien vif (c'est bien dommage d'ailleurs qu'Amazon ne propose pas son FireStick dans ce coloris). On retrouve également la mention « notre stick lecteur multimédia en streaming 4K le plus puissant + Wi-Fi 6 » (le « notre » est important, Amazon n'a pas la prétention de proposer le lecteur le plus puissant du marché, le Formuler Z10 pro max par exemple est beaucoup plus musclé… et onéreux !) en 4 langues et les logos des applications supportées.

A l'arrière, sur fond noir, un descriptif à peine plus détaillé : « Notre stick lecteur multimédia en streaming le plus puissant est optimisé pour le streaming en 4K Ultra HD et prend en charge le Wi-Fi 6 pour un streaming plus fluide » suivi de la liste du contenu de la boîte.

Face avant de la boîte de l'Amazon FireStick Face arrière de la boîte de l'Amazon FireStick

Sur les côtés, des pictos résumant les spécifications (support de l'assistant vocal Alexa, wifi 6 802.11AX, 4K Ultra HD, HDR, Dolby vision Atmos, processeur quadricœur). De l'autre côté, le logo HDMI et quelques suggestions de demande que l'on peut faire à l'assistant Alexa. Quant à la face inférieure, elle mentionne l'URL vers le support de l'appareil, et avertit que certain des services actuellement proposés peuvent devenir indisponibles, et que certaines fonctionnalités peuvent nécessiter des abonnements. Une étiquette affiche le numéro UPC (Universal Product Code, c'est à dire le code-barre), numéro de série (DSN) et l'adresse MAC du FireStick.

Face latérale Face latérale Face inférieure

La boîte s'ouvre par le haut. L'adhésif transparent qui maintient la boîte fermée est très difficile à retirer, il finit par se déchirer en 2 dans le sens de la longueur et laisse une belle trace collante sur le dessus de la boîte.

Boîte ouverte

Le contenu de la boîte est sagement rangé dans des compartiments en carton.

Carton sorti de sa boîte

Dans la boîte, on trouve le Fire stick, une télécommande (et ses 2 piles AAA), une rallonge HDMI, un câble micro-USB, un adaptateur secteur et 2 petits livrets (celui de couleur orange est la notice d'installation, l'autre, intitulé « Informations importantes » contient essentiellement des mises en garde de sécurité).

Contenu de la boîte

 

Le câble USB mesure 1,39 m (sans les connecteurs), il se branche sur le côté du Fire TV Stick et sert uniquement à son alimentation. Ou à brancher un adaptateur ethernet optionnel si votre wifi rame…

FireStick connecté à son alimentation USB

 

L'alimentation, au format européen, fabriquée en Chine, délivre 5,25 V et 1 A. Elle porte la référence PS39WR. C'est le chargeur officiel pour la plupart des produits de l'écosystème Amazon : tablettes Kindle, Fire etc

Adaptateur secteur

Le Fire stick est de la taille d'une grosse clé USB (il mesure 99 x 30 x 14 mm, il tient dans la main quoi).

FireStick dans ma main

De couleur noire mate, il comporte le logo HDMI au niveau de sa face arrière et un port HDMI standard au niveau de sa face avant. Sur sa tranche, le port micro-USB (l'ancienne norme de tous nos smartphones il y a encore pas si longtemps) pour l'alimenter.

FireStick vu de 3/4

FireStick vu de 3/4

Sur ses faces latérales, on retrouve d'un côté le logo FireTV, de l'autre quelques logos de certifications, la tension et l'intensité supportées (les mêmes que celles de l'alimentation), le numéro de modèle (K2R2TE) et la mention « assemblé en Chine »

Face supérieure du FireStick  Face inférieure du FireStick  Face latérale du FireStick

La télécommande, quant à elle, est à peine plus longue que le FireStick ! Donc plutôt facile à paumer… Outre les boutons assez classiques (volume, play/pause, avance, retour, molette de navigation etc), elle comporte dans sa partie basse 4 boutons vers les plateformes les plus populaires du moment : Prime Video (évidemment), Netflix, Disney+ et Amazon Music. Les boutons Marche/Arrêt et Volume permettent (en théorie) de contrôler votre TV, barre de son et récepteur compatibles (on verra si cela fonctionne dans un prochain article). Tout en haut, un bouton Alexa qui permet d'énoncer ses demandes à l'assistant d'Amazon via le microphone intégré à la télécommande.

Télécommande et ses piles

Et comme on arrive très bien à appuyer sur les boutons à travers le sachet plastique dans lequel elle est livrée emballée, on va l'y laisser. Parce qu'on n'aura pas toujours les mains très propres, et on passera notre temps à la faire tomber (sinon, il existe aussi des housses aux très jolis coloris)  !

Le capot est en effet très facile à ouvrir.

Dos de la télécommande   Dos de la télécommande ouvert

On ne peut pas se tromper en insérant les piles car le sens d'insertion est indiqué au fond de la gouttière. Ce sont 2 piles alcalines AAA de 1,5 V (rien de plus classique) qui sont de la marque Amazon Basics, ça reste en famille

Piles dans la télécommande

 

Voilà un déballage rondement mené, nous verrons dans un prochain article comment mettre en service ce sympathique petit appareil…

Acheter sur Amazon

Karine SANCHE

Partager cet article