UltraViewer, une alternative gratuite à Teamviewer

 

Quand je suis en déplacement, et puisque mon laptop est vraiment trop vieux pour être encore utilisable, je mets à jour mes sites, blogs et applis en effectuant une prise de contrôle à distance de mon PC via Teamviewer. Ceci entre dans le cadre d'une utilisation non commerciale, puisque mes sites ne me rapportent rien (ce n'est pas faute d'avoir essayé… mais rentabiliser un site web est vraiment chose impossible). Ceci dit, comme Teamviewer est vraiment pratique et bien fait, je ne verrais aucun inconvénient à payer une licence, si seulement le tarif était raisonnable. Mais je ne vois vraiment pas quel particulier peut se permettre de payer 29€ par mois !

Sauf que désormais, Teamviewer me bloque. C'est un peu rageant ! Déjà qu'ils nous avaient sucré la prise de contrôle via l'application mobile…

Blocage Teamviewer

Il existe des tutos de déblocage, mais cela demande de réinstaller Teamviewer, donc d'être connecté à la bécane distante avec un autre logiciel. J'ai rempli leur formulaire de réclamation (je n'ai jamais reçu la moindre réponse de leur part), mais je trouve incroyable de devoir me justifier. Ce formulaire contient d'ailleurs un véritable aveu qu'ils accèdent à toutes nos données (« I agree that the above mentioned data will be transmitted to TeamViewer. My usage history will be analyzed and stored for future review« ), ce qui nous rappelle fort opportunément qu'il ne faut vraiment pas faire confiance à ce genre de société

Je me tourne alors du côté des alternatives… LogMeIn et  Join.me sont payants, UltraVNC et Ammyy sont bloqués par les antivirus (peut-être à tort, mais bon… y a pas de fumée sans feu). J'ai donc essayé UltraViewer, qui se déclare lui-même « the best Teamviewer alternative ».

Un copier-coller basique de Teamviewer

UltraViewer est édité par une société vietnamienne, DucFabulous Co,ltd. Toutes les version de Windows sont supportées, de XP à Windows 10. Rien encore pour Linux ou MacOS. L'éditeur joue la carte de l'humour : il y a bien un onglet « pricing », mais pour mieux affirmer que leur logiciel est actuellement complètement gratuit, que l'utilisation soit privée ou dans un cadre professionnel. Le tout assorti d'un bouton « Buy now » qui ne redirige vers rien (mais rien ne nous dit que dans 6 mois… bon, hein).

Lors du téléchargement, l'exe n'a été neutralisé ni par Kaspersky ni par Avast. La version à l'heure où j'écris cet article est la 6.2. L'installation est rapide et simple.

Le fonctionnement ne dépaysera pas les habitués de Teamviewer : à gauche nos identifiants, à droite ceux du partenaire auquel on souhaite se connecter.

UntraViewer

Par défaut, l'interface est en anglais. mais la version française est disponible (dans Settings > Language). Le changement de langue impose un redémarrage du logiciel. Cela ne vaut pas vraiment le coup, car la traduction française n'est pas de très bonne qualité

Choix de la langue

Lors de la prise de contrôle, si le PC distant comporte 2 écrans, les deux sont affichés ! Si on veut que l'affichage soit lisible, il faut cliquer sur Display > Active monitor pour choisir un des deux… On ne peut afficher qu'un seul écran à la fois, pas deux fenêtres avec un écran dans chaque. Dommage… En tout cas, la connexion est fluide.

Menu Teamviewer

Comparé à Teamviewer, au confort duquel je m'étais bien habituée, UltraViewer est vraiment très basique : pas de copier-coller, le mapping des touches du clavier est parfois erroné (l'antislash du pavé numérique devient un point d'exclamation, l'accolade fermante n'est pas transmise, bref pour faire du développement c'est très galère). Les fonctionnalités telles que faire un drag'n'drop de fichier, changer la résolution de l'écran du PC distant ou rebooter celui-ci sont absentes.

UltraViewer propose également un petit module de chat. Par défaut, il est affiché flottant au-dessus des autres fenêtres, mais il est possible de le réduire. On la récupère en effectuant un clic droit sur l'icône minimisée et en choisissant « Show chat ».

Module de chat sur UltraVNC

Il est toutefois possible de transmettre un Ctrl+Alt+Suppr au PC distant. Mais aussi de transférer un fichier (un seul à la fois) via la chatbox. Le transfert ne commence que lorsqu'on clique sur Save dans la fenêtre de chat distante.

Envoi d'un fichier via UltraViewer

Comme Teamviewer, il est possible de définir un mot de passe personnalisé (le mot de passe à 4 chiffres proposé change à chaque lancement)

Par défaut, il ne démarre pas avec Windows. Si vous voulez que ce soit le cas, il faut activer la case à cocher « Exécuter UltraViewer avec Windows » dans Settings > Options > Access

Paramètres d'accès

Bref, c'est du dépannage, certes bien pratique. Mais, comme pour tout logiciel gratuit, on peut se demander comment ils paient leurs développeurs… Et le fait qu'ils soient basés hors d'Europe ne rassure pas non plus.

D'autres solutions existent, que je n'ai pas encore eu l'occasion de tester, et notamment DWService et Chrome Remote Desktop.

 

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»