Test du Raspberry Pi, démarrage

 

Préparation de la carte SD

Comme on l'a vu dans l'article précédent, un Raspberry Pi tout nu, même branché, ne démarrera pas. Il lui faut un système d'exploitation, qui doit être au préalable copié sur une carte SD.

Voici le modèle de carte pour lequel j'ai opté :

carte-sd-32-go-pour-raspberry-pi

Installer SD Formatter

Avant tout, il est recommandé de formater cette carte SD avec SD Formatter. C'est mieux qu'avec le formateur de Windows… A moment où j'écris ces lignes, c'est la version 4.0.

Je vais procéder à partir de mon PC principal, un Dell XPS i7 8 Go de RAM sous Windows 7.

Dans le .zip téléchargé, un simple fichier setup.exe. L'installateur avertit que cela peut prendre plusieurs minutes, et effectivement, la barre de progression reste désespérément vide pendant 2 minutes, rien ne se passe.

sd-formatter-installation

Ne pas se décourager (non il n'a pas planté) : ensuite, ça se décoince d'un coup et la fin de l'installation se fait en quelques secondes.

 

Formater la carte SD

sd-formatter-ecran-accueil

Notons au passage l'arnaque habituelle des contributeurs de supports de stockage consistant à toujours annoncer la capacité avant formatage. Une fois formatée, ma carte SD de 32 Go n'en contient déjà plus que 29,7.

Je clique sur le bouton Options. Je mets FORMAT TYPE sur FULL (Overwrite) et FORMAT SIZE ADJUSTMENT sur ON.

option de sd-formatter-4

Je valide, je clique sur Format, on me demande confirmation (oui, parce que, au cas où vous ne l'auriez pas encore compris, ça efface la carte), je valide.

sd-formatter-4-confirmation

Et là c'est parti pour… très longtemps !

Progression du formatage

Exactement une heure pour ma carte de 32 Go.

Fin du formatage

Télécharger Noobs

Ensuite, direction la page downloads du site officiel de Raspberry Pi. Etant totalement débutante dans le domaine, je suis leurs conseils et télécharge Noobs (la version 1.3.9 offline & network install pèse 1,4 Go).

En fait, Noobs n'est pas un système d'exploitation mais un installateur. C'est à la fois système de récupération de la carte SD (pour restaurer et réinstaller un système « propre ») et un gestionnaire de multiboot (il permet de d'installer et donc de tester un ou plusieurs systèmes d'exploitation au choix parmi plusieurs proposés).

Je dézippe NOOBS_v1_3_9.zip dans un répertoire sur le bureau.

Contenu de l'archive Noobs

Dans le répertoire /os on retrouve les dossiers des 6 distributions de Linux qu'on pourra choisir : Raspbian, OpenELEC, Pidora, RaspBMC, RISC OS et Arch Linux

Puis je copie le contenu de ce répertoire sur la carte SD formatée.

Enfin, j'éjecte proprement la carte SD.

Installation de Raspbian

Démarrage de Noobs

J'introduis la carte SD contenant NOOBS dans le connecteur situé sous le Raspberry Pi. C'est un peu dur à enfoncer, c'est normal. Y aller en douceur, mais fermement, le slot est fragile…

Carte SD en place dans son slot
Je connecte le clavier et la souris sur les ports USB
Je connecte l'écran via l'adaptateur HDMI – VGA
Je connecte le câble ethernet (réseau)

Raspberry pi connecte

Je connecte l'alimentation à la prise micro USB, puis je branche l'alimentation dans une prise secteur. C'est partiii…

Raspberry pi connecte et allumé

Les LED du Raspberry Pi s'allument et clignotent. Elles se stabilisent sur PWR (rouge fixe), FDX, LNK (qui clignote de temps à autres), et 100.

Diodes du Raspberry pi au démarrage

Niveau écran… rien, à part « Out of range ». La résolution n'est pas prise en charge par l'écran. Rhaaaa mais qui a dit qu'on pouvait recycler du vieux matos avec le RaspPi ? Heureusement, j'ai d'autres écrans à ma disposition. Je connecte l'adaptateur sur un écran Samsung 931BW et hop, affichage (même s'il proteste un peu)…

adaptateur-ecran-resolution-pas-optimale

L'écran d'accueil de Noobs, avec le choix de la (ou les) distribution(s) à installer s'affiche. Je vérifie que la souris et le clavier fonctionnent.

Ecran de démarrage de Noobs

Dans le déroulant tout en bas de l'écran, je choisis Français.

Choix de la langue écran de départ de Noobs

Installation

C'est la distribution proposée par défaut, recommandée par le site officiel, c'est donc celle que je choisis pour mes premiers pas.

Je clique sur le bouton Install (en haut à gauche de la fenêtre), je valide la boîte de dialogue de confirmation.

Démarrage installation Noobs confirmation

La diode verte ACT clignote frénétiquement. L'installation affiche quelques écrans explicatifs le temps que l'installation se déroule.

raspberry-pi-noobs-installation1 raspberry-pi-noobs-installation2

raspberry-pi-noobs-installation3 raspberry-pi-noobs-installation4

raspberry-pi-noobs-installation5 raspberry-pi-noobs-installation6

La barre de progression atteint 100% et s'y éternise un peu.

raspberry-pi-noobs-installation7

Enfin apparaît le message « OS(es) Installed Succesfully ».

raspberry-pi-noobs-installation8

L'installation aura duré 20 min.

Redémarrage, défilé de lignes sur fond noir.

raspberry-pi-demarrage

Puis un menu sur fond bleu avec 9 options : c'est raspi-config

raspi-config

Paramétrage de Raspbian

Dans l'ordre, je me suis intéressée à ces options

Internationalization

Histoire de ne pas rester en clavier qwerty quand je changerai de mot de passe…
Change Locale fr_FR.UTF-8 UTF-8
Change timezone, je choisis Europe > Paris mais apparemment il n'a jamais entendu parler de l'heure d'été.
Keyboard layout, je choisis tout par défaut (105 touches, pas de touche compose, ne pas utiliser Ctrl+Alt+Ret Arr pour arrêter le serveur X), et il est déjà sur Français

Raspbian clavier

Change User Password

C'est recommandé si on est connecté à internet

Enable Boot to Desktop

Je l'ai mis sur interface graphique

Expand Filesystem

Il me répond qu'il n'y a pas besoin…

Raspbian expand filesystem

Overscan

Il y a des bandes noires sur les 4 côtés de l'écran. Pour les faire disparaître :

Advanced Options > Overscan > Disable

 

Démarrage en mode graphique

Le premier boot en mode graphique n'est pas très rapide… compter facile 2 minutes.

J'arrive sur une interface graphique sympathique, pas des plus à la pointe en termes de design.

Ecran bureau

Je teste le navigateur Midori, le lancement n'est pas instantané mais le délai est supportable… Je vais pouvoir tester tout ça dans un prochain article.

 

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»