Test du Raspberry Pi 3B+ en mode media center

 

A l'époque de mon premier Raspberry Pi, j'avais découvert la possibilité de l'utiliser comme Media center. Et quand je relis mon article, je réalise à quel point les débuts avaient été difficiles. A l'époque, j'avais commencé avec RaspBMC puis, quand celui-ci avait crashé, j'étais passé sur OpenELEC.

Désormais, grâce à sa puissante alimentation, plus de souci de reboot intempestif. Les nouvelles distributions dédiées au media center s'appellent désormais LibrElec et OSMC. OSMC (Open Source Media Center, c'est le successeur de RaspBMC) se présente comme un media center complet. LibreElec (successeur d'OpenELEC), plus modestement, se présente comme le « Just enough OS for KODI » et vante son côté user-friedly et rapide. Tous deux sont basés sur Kodi-XBMC, une application de media center open source développée par le consortium XBMC Foundation.

LibreElec

Personnellement, j'ai trouvé OSMC plutôt déroutant et difficile à prendre en main. J'utilise donc pour le moment LibrElec. Son look actuel (baptisé Estuary), toujours dans les tons de bleu, est agréable, plus flat design que l'interface Confluence à laquelle j'avais été habituée. Par contre, tous les items de menu ont été redistribués. C'est une rupture majeure avec Confluence, rendant obsolète tous les tutos sur le sujet (heureusement, vous verrez plus bas qu'il est possible de télécharger et installer cette skin).

Par contre, je suis assez contrariée de constater qu'aucune de ces deux distributions Media Center n'est capable de détecter automatiquement la région : il faut aller farfouiller dans le labyrinthe des très nombreuses options de paramétrage pour passer le clavier en vrai AZERTY (en deux emplacements distincts : Paramètres > Paramètres du lecteur > Système > Clavier et Paramètres > Paramètres d'interface > Région > ). Indispensable pour pouvoir espérer saisir le code du wifi !

Paramètres système disposition du clavier Paramètres région langue

Parfois aussi, le pointeur de la souris disparaît ! Pas très pratique… Heureusement que la navigation au clavier, complétée par une application Android de type Kore ou Yatse, permet de la remplacer.

Et comme toujours, ça déborde de partout, il va falloir que je trouve un moyen de réduire l'image.

Lecture de vidéos

Fichiers MP4, FLV et AVI Xvid passent très bien. Je m'attendais à ce que les MPEG2 soient refusés comme c'était autrefois le cas sur Openelec et le Raspberry Pi 1 B (souci de licence)… Hé non ! La vidéo se lance bien. Avec toutefois quelques saccades et pertes de flux. Au contraire, le MPEG-TS (format de vidéo qu'on obtient, par exemple, suite à un enregistrement sur un tuner TVHD), il freeze sur la 1e image.

Extensions vidéo

Agréable surprise en revanche, les extensions vidéos auxquelles j'étais habituée (Youtube, Arte+7, France.tv et C8) sont toujours existantes et fonctionnelles, et même proposées sur les dépôts : pas besoin de les installer à la mimine.

Extensions vidéo LibreElec

Installation d'une extension

Pour en installer une, cliquer sur « Installer à partir d'un dépôt« . Choisir « Tous les dépôts« .

Puis « Extension vidéo« . Les extensions sont rangées par ordre alphabétique, et il y en a beaucoup…

Youtube

La connexion à son compte Youtube ne nécessite pas la saisie d'un mot de passe, mais une authentification en 2 étapes avec saisie successive de deux codes sur youtube.com/activate.

Extension Youtube Extension Youtube - connexion en deux fois Extension Youtube - code de connexion

C'est un peu sportif, surtout si l'appareil qu'on utilise pour saisir le code est un smartphone et non un PC.

Une fois que l'on est finalement connecté, le menu de l'extension s'enrichit. Dans Mes abonnements (le 1er item), on retrouve la liste des vidéos les plus récemment publiées par les chaînes auxquelles on est abonné. Dans abonnements, on affiche la liste des chaînes auxquelles on est abonné(e).

 

On a le choix entre divers mode de vue : liste large (plus rapide à charger, mais moins informatif : c'est là qu'on réalise l'importance de la miniature pour une vidéo), mur (avec les miniatures)

Extensions de replay de chaînes TV

Evidemment, les replay des chaînes du groupe TF1 et M6 sont les grands absents.

Extension LibreElec D8

La plupart des extensions proposent un moteur de recherche permettant de trouver son programme plus rapidement.

Option rechercher dans l'extension D8 Filtre de rechercher appliqué

 

Parfois, le choix des langues n'est pas respecté. C'est ainsi qu'on a droit à un replay en langue italienne non sous-titré alors qu'on a bien sélectionné le Français dans les paramètres, tandis que cette même émission, si on la lit sur le site Arte+7, est bien en VF.

On a là encore le choix entre plusieurs modes d'affichage de la liste des vidéos (affiche, liste, mur).

Piloter le Raspberry Pi à partir de son smartphone

C'était déjà possible à l'époque de mon ancien RasPi. A l'époque, j'utilisais Yatse. Cette fois-ci j'ai donné sa chance à l'application Kore. Elle fonctionne très bien, toutefois, et contrairement à Yatse, il n'est pas possible d'afficher de clavier virtuel à l'écran, donc quand on veut envoyer du texte, il faut se lever et aller le faire au clavier. Vraiment, ça manque…

Afficher la timeline en permanence lors de la lecture

En général, on cherche escamoter les contrôles du lecteur (OSD) et la timeline afin de pouvoir profiter de toute la surface de l'image. Toutefois, dans certains cas, c'est bien pratique de l'avoir. Par exemple, pour voir la progression d'un cours de Gym Direct.

Il est possible d'afficher cette timeline en permanence, en appuyant sur la touche entrée du clavier durant la lecture de la vidéo. Il faut le refaire à chaque lecture de nouvelle vidéo.

Sous Yatse, il faut effectuer un appui long sur la touche « Context menu » (3e ligne la plus à droite). Et sous Kore, un appui normal sur la touche en bas à droite en mode Télécommande (celle avec les 9 petits carrés).

Application Yatse Application Kore

Afficher la météo

Aller dans Paramètres > Paramètres des services. Descendre sur Météo. Par défaut, aucun service n'est sélectionné. Passer sur « Services d'information météo ». Pour aller récupérer des services météo, clique sur « En obtenir plus ».

 

J'ai choisi Yahoo! Weather car ils ne demandaient pas de clé pour accéder au service (même si cette clé est gratuite pour OpenWeatherMap). Il est possible de paramétrer plusieurs villes. Par contre, la précision des prévisions n'est pas toujours au rendez-vous…

Dans les paramètres de l'habillage, j'ai également activé l'énigmatique option « Afficher la météo en barre haute« , mais je n'ai pas bien compris à quoi cela correspondait vraiment…

Météo sur LibreElec Afficher la météo en barre haute

Afficher les infos du système

Pratique pour connaître l'adresse IP de l'appareil, sa température, la capacité de stockage des dossiers etc. Aller dans Paramètres > Infos sur le système

Caster du contenu à partir de son smartphone

Les distributions Kodi ne permettent pas de caster les contenus de son smartphone comme le permettrait une Chromecast !  C'est dommage.

En revanche, c'est possible sous Raspbian, et je vous expliquerai comment dans un prochain article.

Accéder à un répertoire partagé sous Windows

C'était tout à fait possible avec mon ancien Raspberry Pi (et ça l'est toujours, ce qui montre bien que le souci est au niveau du nouveau Raspberry Pi, pas de Windows ou de la box). Hélas, je n'y suis pas arrivée sur celui-ci (ni sous LibreElec, ni OSMC, et sous deux serveurs différents). Sur mon réseau (modem Numericable) : time out, demandes répétées de mot de passe, adresse non trouvée… Sur un réseau Livebox : opération non permise, et autres messages d'erreur peu explicites… dommage.

Là, c'est quand le PC auquel j'essaie d'accéder met trop de temps à répondre

Là c'est quand je passe par « Ajouter un emplacement réseau »

Pourtant, le PC auquel je cherche à accéder est bien listé ! Mais là… Invalid argument !

 

Du coup, j'ai adopté la stratégie inverse : copier les vidéos sur le Raspberry Pi via (S)FTP. Mais c'est du bricolage…

Accéder de Windows à Kodi via SFTP

Il faut activer SSH (désactivé par défaut) dans Paramètres > LibreElec > Services > bloc SSH. Sinon, dans FileZilla on a l'erreur « Network error: Connection refused – Impossible d'établir une connexion au serveur » quand on essaie de se connecter.

Le serveur est l'IP interne du Raspberry Pi sur le réseau. L'identifiant est « root » et le mot de passe « libreelec » (avec 2 e). Non, ce n'est pas le mot de passe root qu'on a choisi lors de l'installation, surtout pas, ce serait trop simple…

Activer SSH

En revanche, il ne faut pas espérer stocker trop de contenus. La taille du répertoire /stockage est limitée à quelques 9 gigas. A réserver à du stockage temporaire…

Ajouter un dossier aux favoris

Prenons l'exemple de Gym direct, qui est le seul programme qui m'intéresse parmi ceux proposés par l'extension C8. C'est fastidieux de devoir à chaque fois cliquer sur Extensions > D8 > Sports > Gym direct. On aimerait bien pouvoir atterrir directement dans notre liste de cours de fitness.

Pour cela, il faut une souris, car un clic droit est nécessaire. Une seule option dans le menu contextuel « Ajouter aux favoris ». Et pour retirer l'élément des favoris, il suffit de faire un nouveau clic droit et choisir « Retirer des favoris ».

Ajout d'un dossier aux favoris

On retrouve ensuite le favoris dans l'élément de menu Favoris (sous la skin Confluence, c'est la petite étoile en bas à gauche).

Affichage des favoris dans la skin Confluence

Alléger le menu principal

Par défaut, le menu principal de la skin Estuary comporte des items supplémentaire tels que Films, Séries TV, Vidéos Musicales… Si on ne s'en sert pas, ceci oblige à beaucoup scroller si on veut atteindre les items du bas de la liste. Heureusement, ces nouveaux items proposent la possibilité d'être masqués.

Changer la skin

On a vu que la skin par défaut était désormais Estuary. Pour en changer, appeler dans Paramètres > Paramètres d'interface.

Paramètres interface habillage

Aller sur Habillage et valider, ce qui donne accès à une liste de skins. Cliquer sur Obtenir plus pour afficher le catalogue de skins disponibles sur le dépôt.

Paramètres d'habillage - liste des skins

J'ai choisi Confluence, qui permet de retrouver un aspect un peu plus familier. A l'issue du téléchargement, une boîte de dialogue s'affiche, demandant de confirmer le changement de skin. Si on ne réagit pas tout de suite, cette de boîte de dialogue disparaît et on reste sur la skin actuelle. La nouvelle skin apparaît dans la liste locale des skins disponibles. L'avantage de la skin Confluence est de permettre de créer des raccourcis d'add-ons comme l'explique ce tuto.

Ajout de raccourcis d'addons sous la skin Confluence Affichage des addons sur la skin confluence

J'ai également testé la skin Aeon Nox, assez proche de Confluence. Le téléchargement est long, très long… pour faire finalement rebooter le Raspberry Pi. Après le redémarrage, on a l'impression que rien n'a été téléchargé, mais si on relance la manip, au bout d'un délai très court notre boîte de dialogue de confirmation de changement s'affiche.

Installation d'une skin Liste des skins Boîte de dialogue confirmation changement de skin Skin Aeon Nox

Conclusion

On aime

  • L'accès rapide aux contenus
  • Le marquage « lu »
  • La possibilité d'afficher en permanence la barre de lecture
  • L'offre variée d'extensions

On aime moins

  • L'impossibilité d'accéder au répertoire partagé d'un PC Windows
  • La faible capacité de stockage du répertoire /storage
  • L'affichage tronqué sur les bords
  • L'impossibilité de « caster » du contenu de son smartphone
Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»