Test du Raspberry Pi 3B+, déballage

 

Mon précédent Raspberry Pi 1 B Rev2 m'ayant lâchée, j'ai finalement décidé, après de nombreuses hésitations (après tout, un vieux PC connecté à la télé faisait à peu près le job), de m'en racheter un autre.

L'acheter chez Amazon

L'acheter chez Cdiscount

L'acheter chez Rue du Commerce

Entre-temps, le Raspberry Pi 3B+ est sorti (le 14 mars 2018 pour être précis), et on annonce même déjà la version 4. Beaucoup plus puissant que mon ancien Raspberry Pi 1 B Rev2, avec son processeur Broadcom BCM2837B0 à quatre cœurs ARM Cortex-A53 cadencé à 1.4 GHz épaulé par 1 Go de mémoire vive DDR3, il intègre désormais une puce wifi type 802.11ac et une connectivité bluetooth 4.2. Côté vidéo, il est équipé d'un VideoCore IV 3D avec un décodage vidéo ainsi qu'une sortie HDMI en Full HD.

Mais bien sûr, ce qu'on se garde bien de nous dire, c'est que ces transformations vont vous obliger à racheter tout les accessoires nécessaires pour le faire fonctionner. J'avais déjà raillé à l'époque l'argument de la fondation Raspberry Pi qui se posait en bienfaitrice de l'humanité, prétendant rendre l'informatique accessible aux plus démunis… à condition bien entendu qu'ils aient les moyens d'acheter tous les accessoires nécessaire pour faire fonctionner le Raspberry Pi qui, tout seul, ne sert absolument à rien ! Voilà qui double ou triple le prix de la framboise…

Et là encore, si vous aviez investi dans des accessoires pour votre Raspberry Pi B Rev2, ils vous seront totalement inutiles. En effet :

  • le port vidéo a disparu. Vous n'avez plus d'autre choix que de vous acheter un câble HDMI (et de jeter votre vieille télé si elle en est dépourvue). Ouf, au moins la prise jack est encore présente !
  • le slot pour carte SD a été remplacé par un slot micro-SD. Là encore, j'espère qu'à l'époque vous n'avez pas payé trop cher votre carde SD désormais inutilisable
  • la nouvelle framboise, boostée aux stéroïdes, a désormais besoin de 2,5 à 3A pour fonctionner. Envolé l'espoir de la faire démarrer avec votre chargeur de smartphone… Il vous faut investir dans une alimentation dédiée (avec ou sans interrupteur)
  • l'emplacement des ports du Raspberry Pi 3B+ a changé. L'ancien boîtier RasPi A ne vous servira plus à rien ! On peut certes s'en passer, mais si cela vous semble indispensable, en voici un qui inclut même des dissipateurs thermiques
  • contrairement à la version Pi 1 B Rev2 dont on pouvait transformer la boîte plastique en boîtier en perçant quelques trous, le Raspberry Pi 3B+ est désormais livré dans une petite boîte en carton tout fin et qui ne se referme même pas.

C'est donc avec la désagréable impression de m'être un peu fait arnaquer que j'attaque ce déballage…

 

Comme mentionné plus haut, la nouvelle framboise est livrée dans un petit carton bien fragile.

Boîte en carton du Raspberry Pi 3 Model B+

Dos de la boîte en carton du Raspberry Pi 3 Model B+

Raspberry Pi 3 Modèle B+ dans sa boîte ouverte

Il est accompagné d'une notice de démarrage en 15 langues – bien pénible à replier après consultation – et d'une carte comportant un code-barre qui, quand je le scanne, m'affiche une série de 11111111111, et dont je me demande bien à quoi elle sert !

Raspberry Pi Model B+ et sa notice

Enfin une bonne nouvelle : le Raspberry Pi n'a pas grossi, il est toujours de la taille d'une carte de crédit. En revanche, le connecteur micro-USB qui sert à l'alimenter s'est légèrement déplacé, passant du même côté que le port HDMI. La sortie audio quant à elle a carrément changé de côté, elle se trouve désormais de l'autre côté du port HDMI. Quant aux diodes de fonctionnement, elles sont désormais au nombre de deux : une diode PWR et une diode  ACT.

Face supérieure du Raspberry Pi 3 Modèle B+

Excellent nouvelle, le RasPi comporte désormais 4 ports USB, ce qui permettra dans la plupart des cas de se passer de hub USB… à condition bien entendu que les périphériques qu'on souhaite brancher dessus ne se révèle pas trop énergivores ! Les initiales GCT gravées sur les ports correspondent tout simplement à la marque de leur fabricant.

Ports UBS du Raspberry Pi 3 Modèle B+

La face inférieure révèle le slot micro-USB à cause duquel je vais devoir attendre avant de pouvoir le mettre en service car, pour l'instant, je n'ai que des cartes SD normales à ma disposition. D'après la documentation officielle, une carte de 16 Go suffit. Il en existe même avec l'OS préinstallé dessus.

Face inférieure du Raspberry Pi 3 Modèle B+

Rendez-vous sur un prochain article pour sa mise en service

 

L'acheter chez Amazon

L'acheter chez Cdiscount

L'acheter chez Rue du Commerce

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»