Test du Raspberry Pi 3B+, les accessoires

 

L'article précédent était consacré à l'installation de Noobs et à la mise en service du Raspberry Pi 3 B+.  Et maintenant, habillons notre toute nouvelle framboise !

Acheter le kit 3 en 1 alimentation + boîtier + dissipateurs thermique

Le kit d'accessoires est livré dans une boîte en carton frappée du logo de la société Aukru.

Boîte contenant l'alimentation, le boîtier et les dissipateurs

Contenu de la boîte

 

L'alimentation est supposée délivrer 5V et 3000 mA (j'ai lu des commentaires qui affirmaient que c'était plutôt 2500 mA en réalité…). Elle est munie d'un interrupteur pression inversé par rapport aux usages : enfoncé, il est off, relâché, il est on… pas très judicieux ! Le câble mesure 1m40 hors prise murale et connecteur USB, c'est le minimum vital. On aurait bien aimé plus long…

Avec l'alimentation sont également livrés un boîtier transparent et trois dissipateurs thermiques : vert, argenté et cuivre.

Accessoires du Raspberry Pi

Pas de pâte thermique : il suffit de retirer le papier et d'apposer la face collante sur la surface qui va la recevoir. Espérons que cela tienne.

Dissipateurs pour le Raspberry Pi

Raspberry Pi et ses dissipateurs prêts à être posés

Aucune notice jointe, pas même des schémas pour indiquer où les poser. Toutefois il est relativement facile de trouver sur internet des photos des dissipateurs mis en place…

Ce qui permet d'apprendre que :

  • la plaque de cuivre se pose au niveau de la face inférieure
  • le dissipateur vert vient se placer au niveau du SoC,
  • le dissipateur argent au niveau du contrôleur ethernet, près des ports USB.

 

Face inférieure du Raspberry Pi

Raspberry Pi avec dissipateurs en place

Ensuite, on peut déposer le Raspberry Pi 3 B+ dans son boîtier transparent. Là encore, aucune notice de montage. Mais grâce aux trous du boîtier, il est assez facile de deviner quelle partie du boîtier se met au-dessous. Le RasPi rentre parfaitement bien, même avec sa carte microSD en place. Tous les ports sont bien en face de leurs trous respectifs.

raspberry Pi posé dans son boîtier

Le plus délicat est encore le vissage des petites vis : elles sont tellement minuscules et courtes qu'il est très difficile de les tenir. Heureusement que le tournevis fourni est légèrement magnétique.

Montage du boîtier du Raspberry Pi

Ensuite, il ne reste plus qu'à refermer le boîtier. Et à coller les 4 petits pieds/tampons anti-glisse transparents au niveau de la face inférieure du boîtier.

Raspberry Pi dans son boîtier

On note que le boîtier comporte des ouvertures au niveau de sa face inférieure pour favoriser la dissipation de la chaleur.

Le résultat

Pour connaître la température de son Raspberry Pi, ouvrir une fenêtre de console sous Raspbian et saisir :

/opt/vc/bin/vcgencmd measure_temp

(pas besoin de sudo)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'efficacité des dissipateurs n'est pas vraiment flagrante ! Voici la température avant pose (mesure réalisée après avoir lu une vidéo de 26 min sous LibrELEC puis avoir rebooté sous Raspbian) : 49,4°C.

Température du Raspberry Pi après pose des dissipateurs de chaleur

Et la température mesurée après pose des dissipateurs et du boîtier, et avoir renouvelé les étapes mentionnées ci-dessus, afin de se trouver dans des conditions de fonctionnement équivalentes : 53,2°C.

Température du Raspberry Pi avant pose des dissipateurs de chaleur

 

Bref, ce sont surtout l'alimentation et le boîtier qui m'ont convaincue. Grâce à l'interrupteur, plus besoin de se penser pour débrancher/rebrancher la prise. Et avec le boîtier, notre framboise a tout de suite l'air plus habillée…

 

Karine SANCHE

Partager cet article

 
«
»