Test de l'arbre à chat Trixie Santiago

 

Je recherchais depuis longtemps un arbre à chat permettant à ma petite Léa de monter suffisamment haut. Sans toutefois être obligée de le placer le long du mur, afin qu'elle ne soit pas tentée de se faire les griffes sur la tapisserie. Avec une base suffisamment large, au cas où le maintien sous plafond n'aurait pas été fiable… Mais pas trop quand même, because manque de place… Et doté d'une niche, car notre minette aime bien avoir un toit sur la tête. Il fallait également qu'il soit de couleur claire, et en livraison gratuite.

J'avais mesuré une hauteur sous plafond dans mon appart de 2,40m. Le modèle Santiago était celui qui correspondait le mieux à mon cahier des charges.

Photos du fabricant

Voici à quoi il ressemble une fois monté :

Trixie est une société allemande basée à Tarp, spécialisée dans la distribution d'accessoires pour animaux familiers (jouets, laisses, arbres à chats, chatières…) sur le marché européen depuis 1974.

Déballage

Le produit a été commandé sur Amazon, a été est livré par Colis Privé dans son carton d'origine, sans suremballage. Le carton comporte quelques impacts mais aucun n'est perforant.

Il comporte de nombreux piliers en sisal, deux plateformes recouvertes de peluche, une balle en peluche au bout d'une ficelle, et une niche en forme de képi.

Et voici toutes les pièces de l'arbre à chat, une fois sorties du carton…

… Que Léa s'empresse d'explorer minutieusement.

Elle rentre parfaitement dans la niche, contrairement à un commentaire d'un acheteur qui disait que celle-ci était trop petite pour ses matous.

La notice tient sur une seule page A3. Elle est en anglais et en allemand seulement, mais suffisamment imagée pour comprendre de quelle pièce on parle. Elle ne détaille pas les étapes, donc on ne sait pas s'il faut commencer par le haut ou par le bas ! Avec l'expérience, je me dis que j'aurais peut-être dû commencer par le haut…

 

A noter que l'écrou 11, l'écrou papillon 10 et une 6e rondelle (non comptée sur la notice) sont déjà en place au niveau de la tige filetée 5 et ne se trouvent pas dans le sachet.

Toutes les pièces sont bien présentes.

On distingue 3 types de piliers : les 6, les 6 large (avec inscrit « large » dessus, pour les étages supérieures) et les 6.1 (avec une tige filetée)

La notice mentionne une hauteur allant de 240 à 280 cm. La boîte et la fiche sur Amazon précisent 243 cm à 280 cm. Faudrait savoir…

Montage

Le montage n'est pas trop complexe, sans être vraiment très simple non plus…  J'ai commencé par le bas, mais je me demande s'il n'aurait pas été moins difficile de commencer par assembler les portions supérieures.

On peut réaliser ce montage seul, toutefois si on a une 2e personne sous la main, c'est plus pratique.

Aucun outil n'est nécessaire à part la clé allen fournie. Prévoir quand même un escabeau pour l'étape finale.

A noter que je me suis retrouvée avec une rondelle de trop.

 

J'ai commencé par le plateau inférieur et ses 3 piliers. Il nous faut 3 vis à tôete ronde 7, 3 rondelles, 2 piliers 6 et un pilier 6.1 qui sera vissé du côté où il n'y a qu'un seul trou.

On visse au travers du plateau, au niveau de sa face inférieure recouverte d'une sorte de toile. Les piliers sont à placer de l'autre côté, côté peluche.

J'ai commencé par visser le 1e pilier, avant de réaliser que j'avais oublié la rondelle ! Et allez hop, on dévisse et on recommence…

Le 1er pilier est en place, il n'y a plus qu'à monter les 2 autres. Au fait, je préfère vous prévenir : le sisal, ça pique un peu les mains…

   

Ensuite, on visse à la main les tiges filetées 8 au niveau des piliers 6.

 

  

On va maintenant pouvoir mettre en place le plateau 2, celui qui est vaguement triangulaire.

Il sera traversé par les tiges filetées des piliers 6 et viendra coiffer celle du pilier 6.1.

Je n'ai compris que trop tard (au moment de la pose de la niche, en fait) qu'il aurait fallu visser le pilier 6.1 car le trou au niveau de la pointe est fileté. Mais ce n'est pas grave, car le serrage au niveau des deux autres piliers sera suffisant.

Il va nous falloir un pilier 6 et un pilier 6.1. On repère soigneusement de quel côté ira se mettre le pilier 6.1.

Le 1er pilier est venu se visser sur la tige filetée sans souci. Le 2e, impossible ! J'ai retirer le 1er pilier et le plateau, pour légèrement desserrer la tige filetée afin de lui donner plus de longueur.

L'étape suivante consiste à mettre en place la niche en forme de képi. J'ai dû attendre que Léa, qui s'y était installée, veuille bien en sortir.

J'ai d'abord vissé son trou non traversant au niveau de la tige filetée du pilier 6.1, en tournant autour de l'arbre à chat. Je me suis attrapé un joli tournis !

Le vissage au niveau de l'autre pilier se fait en passant une vis à tête ronde dans le trou de l'intérieur de la niche vers le trou du pilier 6. Qu'il faut trouver à tâtons. Truc : j'ai utilisé une baguette à sushi pour sonder en aveugle tout en faisant tourner la niche autour de l'axe de l'autre pilier, jusqu'à trouver ce fameux trou !

  

D'après la notice, pas besoin d'interposer de rondelle. Mais comme il y en a une de plus, j'aurais très bien pu l'utiliser à cet emplacement…

Et voilà, la niche est en place !

Par un trou creusé dans le plafond de la niche, on fait passer la dernière vis à tête ronde qui nous reste. Cette fois-ci, il faut interposer une rondelle. De l'autre côté du toit, un des piliers 6 « large » va venir se visser.

  

Notre pilier 6 « large » est en place.

On vient y visser une tige filetée au travers duquel on va passer le dernier plateau.

Le dernier pilier viendra ensuite coiffer le tout. Attention au sens ! selon les photos du fabricant, il doit être dans le même sans que la visière du képi-niche. Selon le schéma, il doit être dans le sens opposé. L'escabeau devient nécessaire. Ou alors, on peut coucher l'arbre à chat sur le sol…

Là encore, si ce pilier refuse de se visser, c'est que la tige filetée est trop enfoncée, il faut la desserrer un peu pour avoir plus de longueur.

On penche ou on couche l'arbre à chat pour visser la tige filetée (sur laquelle l'écrou et la dernière rondelle sont déjà en place et bien serrés).

C'est long, très long… Surtout si votre hauteur sous plafond correspond à la valeur inférieure ! Gros moment de doute : on a l'impression que la tige filetée est arrivée à la butée mais que c'est encore trop long. En fait non, c'est juste bon pour 2,40m !

L'écrou papillon et la dernière rondelle se vissent au niveau du pilier. Et là aussi, elle est longue à faire descendre…

Perchée sur mon escabeau, j'ajuste en tournant le cylindre de fourrure afin qu'il repose bien au niveau du plafond.

La chaussette venant recouvrir la tige filetée n'est pas facile à adapter, car l'élastique est assez vigoureux.

Et je n'ai pas eu suffisamment de recul pour vous photographier l'arbre à chat une fois en place, il est trop grand !

Conclusion

Relativement aisé à monter à condition d'y consacrer le temps nécessaire, cet arbre a chat a été immédiatement adopté par notre minette. Elle a inauguré de ses griffes chaque pilier de sisal (et s'en est même coincé une, nous avons dû l'aider à la retirer…). Son emplacement préféré est sans nul doute la niche-képi. Mais elle apprécie également beaucoup de sommeiller un étage en dessous, sur le plateau-triangle. Ce n'est plus un chaton, donc elle ne s'intéresse pas beaucoup à la petite balle, se contentant de mâchouiller distraitement la ficelle à laquelle celle-ci est suspendue. Elle snobe quelque peut le plateau supérieur, mais ne dédaigne pas s'y aventurer, à condition d'être un peu aidée…

L'arbre est stable, et comme on n'est jamais trop prudent, j'ai encore renforcé sa stabilité en le calant entre un bureau et un canapé. Ce qui permet à notre minette d'y accéder encore plus facilement…

Bref, j'aurais dû acheter cet arbre à chat bien avant !

Acheter l'arbre à chat

Sur Amazon.

Partager

Flux RSS Envoyer le lien  un ami par mail
 
«
»