La checklist ultime avant de mettre en ligne un nouveau site internet

 

Voici la petite checklist des étapes à ne pas oublier que j'utilise quand j'installe une nouveau site internet. A adapter à votre cas et à vos habitudes de travail…

Cette checklist s'adresse à des créateurs de sites expérimentés, qui savent faire un site de A à Z. Ce n'est pas un tutorial pour apprendre à faire un site (il y en a de très bien fait sur le net).

 

1. Le nom de domaine

Je n'ai pas d'argent : j'héberge chez Free. Prévoir un temps variable entre chaque étape d'activation (création de la boîte mail, activation de l'espace hébergement…), au moins une semaine au total en prenant large.

J'ai 10 euros : j'achète un nom de domaine et je le redirige vers mon hébergement Free. Compter quelques heures voire une journée pour la propagation des DNS.

J'ai 20 euros : j'achète un nom de domaine et son hébergement mutualisé. En principe c'est assez rapide à partir du moment où le paiement a été validé.

Je suis riche et je m'y connais en serveurs : j'ai un serveur dédié. J'ajoute le nom de domaine à la liste des domaines dans le Plesk, je crée l'accès FTP, prévoir le délai de propagation des DNS.

 

2. Base de données

Si vous n'avez pas de base associée à ce site, sautez cette étape.

Chez Free, la base de données est déjà créée, et le nom vous est imposé. Vous pouvez éventuellement choisir le mot de passe

En mutualisé ou en dédié, en général c'est à vous de la créer.

N'oubliez pas ensuite (évidemment) d'importer les tables et leurs données.

 

3. Mise en ligne des fichiers du site

En général, ça, on y pense…

 

4. Droits d'écriture sur les répertoires (CHMOD)

Si ce site est administrable, les scripts de l'admin doivent avoir accès aux répertoires correspondant (répertoire des images, des contenus téléchargeable…). On l'oublie souvent…

 

5. Remplacement des adresses de test

Tester le formulaire de contact en ligne avant remplacer l'adresse de contact de tests par celle du client.

Définir les variables propres au site final (remplacer le localhost par l'URL racine du site, par exemple…)

Penser aussi à effacer aussi vos tests !

 

6. Installation du compte Google Analytics

Si vous craignez le spam, vous pouvez par exemple créer une nouvelle boîte mail en google@votrenomdedomaine.com ou referencement@votrenomdedomaine.com qui ne vous servira qu'à ça (et aux soumisisons dans les annuaires)

  • Création du compte Google associé à cette adresse mail
  • Validation par mail du compte
  • Paramétrage du compte Google Analytics
  • Mise en place de la balise de tracking dans le footer du site
  • Détection de la balise de tracking dans le compte Google Analytics

 

7. Sitemap et robots.txt

Ajout du site dans votre Google Webmaster Tools.

Un logiciel de génération de sitemap gratuit : Yooda Map. A déclarer ensuite dans votre GG Webmaster Tools.

Vérfier que l'exploration de votre site n'est pas bloquée par un robots.txt mal configuré

 

8. Création du favicon

A moins que l'on dise LA favicon ? C'est l'icône de votre site qui apparaît dans la barre d'adresse.

Il existe de nombreux services en ligne vous permettant de générer un favicon à partir d'une image (le logo de l'entreprise par exemple). Tel que celui-ci.

 

9. Soumission auprès de GG, Bing, Yahoo! dir, Orange, etc

Etape inutile aux dires des professionnels du référencement. Mais c'est une étape tellement rapide à faire que dans le doute… je continue à le faire.

Ne pas oublier d'ajouter un lien vers le nouveau site à partir de votre portfolio, ou d'un site de thématique approchante, afin que les moteurs le trouvent.

 

10. Achat des les licence des photos

Il m'est déjà arrivé d'avoir des clients tellement longs à se décider que les images sélectionnées n'étaient plus disponibles auprès de la banque d'images…

Partager

Flux RSS Envoyer le lien  un ami par mail
 
«
»