Envoyer des mails avec Mailgun – Premiers pas

 

Désormais, les antispams sont devenus tellement obtus qu'ils filtrent même les mails légitimes. Newsletters, avis de réception de commande, formulaires de contact : ils sont impitoyablement redirigés vers le dossier indésirables. Quand on a de la chance. Car parfois, ils n'atteindront même jamais la boîte mail du destinataire.

Alors, soit on passe des heures à paramétrer son serveur d'envoi (j'ai rédigé quelques articles sur le sujet : reverse DNS, DKIM, DMARC…), sans garantie de résultat car on nous sort un nouveau paramètre tous les 6 mois. Soit on a recours à un service d'envoi de mails, encore appelé fournisseur d'emailing transactionnel. Mailjet, Sendinblue, Sendgrid, Amazon Web Services, TipiMail, SocketLabs, AuthMailer, LeanderSend, SparkPost, DopplerRelay… le choix ne manque pas.

Mailgun est un de ces services d'envois de mail qui met son API et son serveur SMTP à la disposition de vos scripts d'envoi. Je l'avais choisi car à l'époque, parmi ceux que j'ai comparés, c'était celui qui proposait la plus grande quantité d'emails gratuits : 10000 par mois, sans limite quotidienne. Cela couvrait amplement les besoins d'un site de taille moyenne avec sa petite newsletter. Et surtout, à l'époque, pas besoin de saisir de coordonnées bancaires à l'inscription.

J'avais trouvé leur service technique plutôt réactif et efficace. Du moins, au début, et tant que les questions étaient simples…

Hélas, les conditions ont récemment changé. Les comptes créés depuis 2017 doivent désormais saisir un numéro de carte bancaire pour avoir le droit d'envoyer des mails (sinon il faut au préalable inscrire chaque mail sur une authorized recipients list, ce qui est absolument ingérable !). Et il y a désormais une limite quotidienne de 400 mails/jour. Même si leur service technique prétend le contraire quand on leur pose la question. Espérons que les anciens comptes pourront continuer à fonctionner comme avant.

Bref, ce n'est plus du tout un service que je recommande désormais !

Fonctionnalités

  • Routage de mail via SMTP ou API
  • Logs d'envoi détaillés
  • Tableau de bord avec statistiques d'envoi
  • gestion, routage et tri d'emails entrants (mais je n'ai pas du tout testé cette fonctionnalité).

Contrairement à des services tels que Mailchimp ou Mailjet, Mailgun ne propose pas d'interface wysywyg avec templates permettant sa composer de campagne mail : il vous faudra votre propre script d'envoi. Mailgun propose seulement un service de mailing-list.

Inscription

L'inscription est rapide et simple. A ce stade, pas besoin de fournir un numéro de carte bancaire. Aucun engagement, donc. Même si (voir plus haut) la carte bancaire devient nécessaire un peu plus tard…

Formulaire d'inscription

On reçoit un mail d'activation qui permet à Mailgun de s'assurer que nous ne leur avons pas fourni une adresse email bidon.

Mail activation

Mais ce n'est pas fini ! La validation de l'inscription nécessite de fournir un numéro de téléphone portable. Si comme moi, la perspective ne vous enchante pas, il suffit de contacter le service technique et ils valideront rapidement votre compte, même le dimanche.

L'interface est agréable, clean, en langue anglaise uniquement.

Ecran domaines

Ajout d'un domaine

Cliquer sur le bouton « Add new domain » dans l'écran « Domains » (juste au-dessus du tableau listant les domaines).

Ecran ajout de domaine

Mailgun vous attribue un  mot de passe (pour le SMTP) et une clé API qui commence par « key- »

Détail domaine

Après l'ajout, le domaine a le statut inactif. Vous devrez ajouter quelques enregistrements (SPF, DKIM…)  à la zone DNS de votre nom de domaine. Donc, si votre site est chez Free, vous ne pourrez pas utiliser Mailgun !

Comment ajouter des enregistrements à votre zone DNS ? Cela dépend de votre registrar… Vous avez un exemple sur l'interface OVH dans cet article, au chapitre « Créer les enregistrements DKIM dans la zone DNS« . Ensuite… il faut patienter quelques heures.

De temps à autres, cliquez le bouton sur « Check DNS Records now » sous Mailgun. Quand les enregistrements  seront actifs, les icônes affichées à côté passeront au vert.

Détail domaine enregistrements

En attendant que ces enregistrements soient activés, vous pouvez déjà vous amuser avec la sandbox. Mais pour utiliser celle-ci, vous devez déclarer les adresses mails des destinataires avec lesquels vous effectuerez vos tests. C'est un peu contraignant et très limitant.

Suivi des mails

Vous retrouvez vos tests d'envoi sous « Logs« . Les envois vont toujours par paires de lignes : Accepted, puis Delivered. Dans le cadre de l'offre gratuite, les logs ne sont pas conservés plus de 2 jours.

« Reporting » affiche un graphe sur le mois. Les mais délivrés sont en vert.

Le gros pic le 20 novembre, c'était la newsletter.

écran de statistiques des envois de mail

 

Dans un prochain chapitre, nous verrons comment utiliser le service d'envoi de mail en php.

 

Partager

Flux RSS Envoyer le lien  un ami par mail
 
«
»